La prise en charge des déplacés de guerre au menu de l'entretien entre le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde et les élus du Nord-Kivu. - Profondeur

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a échangé, ce mardi 27 février 2024, dans son cabinet de travail, à la Primature, avec une délégation du caucus des députés nationaux élus du Nord-Kivu. Au menu de leur entretien, la prise en charge, par le gouvernement, du drame humanitaire qui prévaut dans cette province en proie à l’agression rwandaise.

“Nous avons reçu le cri d’alarme de nos compatriotes dmax white shoes nike vapor max air jordan 1 element nike air jordan 14 jordan proto max 720 nike air jordan 14 air jordan mid 40 nike air max 90 futura wmns air 1 mid max white shoes nike jordan zoom air cmft jordan 13 cheapest jordan 4s jordan max aura 4 nike air jordan 1 mid seu Nord-Kivu. Un cri d’alarme qui a été saisi par le gouvernement au niveau du Conseil des ministres, qui était présidé par le chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi, qui a instruit le Premier Ministre et le ministre des Finances pour que cette situation trouve une solution idoine le plus rapidement possible. Dans les heures qui viennent, nous nous rendrons, cette délégation conjointe, à Goma pour essayer d’apporter tant soit peu le soulagement à cette population en détresse “, a confié Modeste Mutinga, le ministre des Affaires sociales Actions humanitaires.

Jeannette Kavira Mapera, présidente du caucus des députés du Nord-Kivu qui s’est aussi confiée à la presse au sortir de cette audience, a confirmé l’arrivée imminente de cette délégation à Goma.

“Nous sommes une délégation des députés élus du Nord-Kivu. Nous sommes venus voir le Premier Ministre par rapport au drame humanitaire qui est en train de se vivre à Goma, à Beni, à Lubero, à Butembo, et partout au Nord-Kivu. Nous sommes venus lui dire qu’il est plus que urgent que le gouvernement de la République puisse venir très rapidement en aide aux populations qui sont en errance provenant de Masisi, de Rutshuru, de Beni également. Et que c’est un drame humanitaire qui mérite que l’on s’y penche le plus rapidement possible. Il nous a confirmé que le gouvernement de la RDC a déjà pris la décision d’envoyer une délégation à Goma le plus tôt possible pour que cette situation puisse être rencontrée. Il y aura une délégation mixte gouvernement-Assemblée nationale pour aller dans les quatre coins dont nous venons de parler, c’est-à-dire Beni, Butembo, Lubero, et bien sûr, Goma, qui aujourd’hui prend le plus grand nombre de réfugiés qui sont au Nord-Kivu “, a-t-elle affirmé.

Il est important de souligner, en effet, que les exactions et les atrocités commises par l’armée rwandaise et ses supplétifs du M23 a occasionné le déplacement des populations par millions. Ce qui nécessite une prise en charge gouvernementale pour venir en aide à ces compatriotes qui ont été forcés à abandonner leur milieu de vie naturel.

Cellule de communication de la Primature avec Profondeur.net