En difficulté, la CENI sollicite l'implication de Félix Tshisekedi pour le déploiement des kits électoraux. - Profondeur

La Commission électorale nationale indépendante, se trouve en difficulté totale de déployer sur l’ensemble du territoire national, les matériels électoraux en marge des élections générales du 20 décembre prochain.

Alors qu’il ne restent que 13 jours, la Centrale electorale vient de saisir le chef de l’Etat Félix Tshisekedi pour expliquer son incapacité à déployer les matériels électoraux, en sollicitant un appui auprès de ce dernier.

Denis Kadima note dans sa correspondance le déficit en desserte aérienne et la pénurie du carburant pendant cette période du déploiement du personnel, du matériel et des équipements destinés au vote qui a coïncidé avec la campagne électorale, le déficit en desserte aérienne et la pénurie du carburant.

Alors que nous tendons vers le 20 décembre 2023, date des scrutins combinés incluant les élections présidentielle, législatives nationales et provinciales ainsi que communales en République Démocratique du Congo (RDC),

Par conséquent, la capacité de mobilité et d’intervention de la Centrale Electorale est très réduite.

Pour parer à cette situation, la CENI dit avoir urgemment besoin de 4 Antonov 26 et de 10 hélicoptères, afin d’être capable de déployer ses cargaisons dans les délais.

«Je viens respectueusement auprès de votre Haute Autorité solliciter un appui logistique en termes de ressources aériennes supplémentaires, afin de permettre à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de finaliser l’acheminement du matériel et des équipements électoraux vers les sites à accés difficiles.», écrit Denis Kadima à Félix Tshisekedi.

Il faut signaler que les difficultés financières ont toujours été évoquées par la centrale électorale depuis le début du processus électoral. Alors que les candidats sont en période de la campagne électorale, l’hypothèse du report des élections n’est pas à exclure.